On sème de l’orge… et des messicoles!

Depuis plusieurs années Sébastien s’intéresse aux plantes messicoles, ces petites annuelles qui accompagnent les céréales depuis que l’humain les cultive dans le Croissant fertile. Le tri de plus en plus efficaces des graines et des semences et les herbicides les font disparaître petit à petit. Elles font partie de notre patrimoine et nous faisons en sorte de les conserver. La plupart sont déjà présentes spontanément dans nos champs mais nous efforçons d’augmenter leurs effectifs.Pour cela chaque année, le Conservatoire Botanique Alpin nous fait parvenir des graines de messicoles et en plus, nous faisons le tour des champs avant le moisson, nous les récoltons et les conservons jusqu’aux semis. C’est là que nous les mélangeons aux semences de céréales, directement dans le semoir du tracteur. En fin de compte, c’est assez facile. Et puis leurs fleurs sont divines: coquelicots, bleuets, vachère, buplèvre, miroir de Vénus, pensées sauvages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s