Préparation au gel noir des prochains jours

On se prépare pour les gels de ce week-end. Une masse d’air froid descend du nord et va amener un gel qui correspond à ce qu’on rencontre habituellement en hiver, on appelle ça un gel noir. Même si on l’a vu l’an dernier, ce phénomène reste assez exceptionnel mais s’amplifie avec le changement climatique…

Les abricots sont au stade petits fruits, les pêchers et pruniers au stade nouaison et floraison, et les poiriers au stade floraison. Comme l’an dernier, on protège par aspersion. En théorie la pression et le débit sont calculés pour couvrir les poiriers, pruniers, pêchers et abricotiers. On ne protège pas les pommiers pour l’instant, ils ne sont pas encore tous en fleurs.

On croise les doigts quand même pour que les températures ne chutent pas trop.

L’atelier Nature du collège Seignobos de Chabeuil

Les élèves de l’atelier Nature du collège Seignobos de Chabeuil, encadrés par Gaell Adjemian sont venus interviewer Sébastien. Voici le résultat!

· Accueillir la biodiversité à la ferme ·

· La biodiversité au service de l’agriculture ·

· Une agriculture de proximité ·

Ils participent aussi au concours Jeunes reporters pour l’environnement.

Un grand merci et un grand bravo à Noïse, Naïs, Manel, Capucine, Kali, Louis, Camille, Marion, Noan, Silke, Clara, Arthur, Meryl, Léonie, Plume, Colin, Samuel et Gaell pour ce travail exceptionnel.

Grosse journée d’installation pour la lutte antigel

Dès que notre super sonde climakiwi nous prévient par téléphone que la température passe en dessous de 0,5°C, nous allumons alors les pompes qui alimentent les tourniquets et évitent que les fleurs de pêchers et abricotiers ne gèlent dans la nuit. On annonçait 1°C à Montélier, mais dans la plaine, la température est toujours plus basse qu’annoncée….

Et on a bien fait, la température est descendue en dessous de -1°C!

Une incubation de 400 oeufs multicolores!

On les laisse 18 jours à 37,5°C et 40% d’humidité en prenant soin de les faire basculer au moins 3 fois par jour. Au 18e jour, on monte l’humidité à 70% pour que la coquille s’attendrisse et que le poussin puisse la briser. Au 21e jour, les poussins éclosent. Et en septembre elles commenceront à pondre!

On espère avoir au moins 150 pondeuses. Sur les 400 oeufs de départ, tous ne vont pas éclore. Certains oeufs ne sont pas fécondés et restent clairs, d’autres s’arrêteront en court de route. Et sur les 300 oeufs éclos, la moitié seront des coqs.

Des chants d’oiseaux

Depuis quelques temps l’incroyable institutrice de nos enfants reconnecte ses élèves aux vivants autres qu’humains et entres autres, aux oiseaux. Et voici ce qu’elle nous a fait découvrir:

Une initiation aux chants d’oiseaux par l’équipe de la Salamandre! ☺️