La ferme du Grand Laval, c’est qui, c’est quoi?

Suivez nos actions quotidiennes en vous abonnant à nos actualités (en cliquant sur l’onglet « suivre » en bas à droite de votre écran)

C’est l’envie de montrer qu’il est possible de produire sur une petite ferme et de vivre de ses activités très diversifiées tout en intégrant la vie sauvage.

En 2006 Sébastien récupère la ferme qui avait appartenu autrefois à son grand-père. Naturaliste et ornithologue, il s’empare de cette page blanche, convertit les terres en AB et plante des arbres dans l’idée de recréer les haies qui jadis bordaient les champs et chemins et accueillaient oiseaux, insectes, petite faune, dans l’optique de revoir naître des habitats variées abritant la vie sauvage. A cette même époque, à contre courant du modèle céréalier voisin et sans enjeu économique immédiat, Sébastien plante un verger diversifié mené en agroforesterie et cultive les quelques hectares restants : tournesol, colza, cacahuete, moutarde, haricots secs, lentilles, pois chiches. Avec plusieurs collectifs, il monte les magasins de producteurs en plein essors à Chabeuil et à Romans. Tout est alors commercialisé en vente direct. Enfin, pour compléter l’ensemble, valoriser les sous-produits (la luzerne issue des rotations de culture, les chaumes, les tourteaux) et amender les sols, il intègre un troupeau de brebis. Les agneaux sont eux aussi commercialisés en vente direct.

Pendant 6 ans, Julie puis Juliette et Guillaume se testeront sur une activité de maraîchage pour finalement le délocaliser sur St Marcel lès Valence et continuer à alimenter le magasin en délicieux légumes.

Quant à Elsa, elle arrive en cours de route et optimise la gestion globale de l’exploitation. En 2020, Sébastien et Elsa créent le GAEC la Ferme du Grand Laval. Tous les revenus de l’exploitation sont issus des activités agricoles et ça tourne!

En 2020 naît l’association des Fermes paysannes et sauvages qui regroupe une vingtaine de fermes qui intègrent la vie sauvage dans leurs pratiques agricoles. En 2021 naît l’association Réensauvager la ferme qui cherche à comprendre comment les pratiques et dispositifs hospitaliers pour le vivant impactent le système.

Tous les produits de la ferme sont commercialisés en vente directe: au magasin de producteurs à Court-Circuit (Chabeuil) et à COllines biO (Romans) où le GAEC est associé. Le magasin à la ferme ouvre les samedis matin et mardis soir. Une petite partie des produits partent à l’épicerie le Zingam à Paris, à Nos Champs à l’Ecancière, à la Biasse Paysanne à Nyons, à Travers Champs à Loriol, à la Musette de Valentine à Bourg-les-Valence et à la Grange à Guilherand-Grange.

carte-du-grand-laval
default
20160514_192013
La coupe des foins
Forêt fruitière
La forêt fruitière (kiwis, pêchers, framboisiers, rhubarbes, chayottes)

Ces actions sont cofinancées par l’UNION EUROPÉENNE dans le cadre du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER). http://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm