Offre d’emploi: nichoiriste

Le grand Brice Le Maire, nichoiriste fou, fondateur d’Agrinichoirs, cherche un collaborateur·trice pour la rentrée:
Envie de participer au développement d’une entreprise dynamique innovante et écologique? Les infos ici, n’hésitez pas à partager (bon « experimentateur », c’est parce qu’il n’y avait pas la case « nichoiriste » de proposée 🙂 ) :

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche/detail/124VWCLhttps://

http://www.facebook.com/job_opening/960199137924427/?source=share

NON À L’OUVERTURE DE LA CHASSE DANS LA RÉSERVE NATURELLE DES HAUTS PLATEAUX DU VERCORS

Sébastien a pendant longtemps été conseiller scientifique de cette réserve. C’est en connaissance de cause que nous soutenons cette action contre la chasse dans la réserve naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors. A signer et partager!

Auteur(s) :

Collectif des opposants à l’ouverture de la chasse dans la réserve naturelle des Hauts plateaux du Vercors

Destinataire(s) : M. Jean-Pierre Barbier (président du Département de l’Isère) et M. Laurent Prevost (préfet de l’Isère)

La pétition

Le Conseil départemental de l’Isère a autorisé la chasse (mai 2021) sur sa propriété de 4000 ha située au cœur de la plus grande Réserve naturelle de France, les Hauts plateaux du Vercors sur les communes de Gresse et Chichilianne.

Depuis 1992, ce formidable espace naturel n’était plus chassé et l’exploitation de la forêt abandonnée au profit de l’évolution naturelle de l’écosystème et du plaisir des randonneurs et des scientifiques. Ce site est labellisé Espace Naturel Sensible et Zone Natura 2000.

Le Conseil départemental  de l’Isère a mis le Parc naturel régional du Vercors, gestionnaire de la réserve naturelle et le comité scientifique de la réserve devant le fait accompli sans concertation et sans raisons scientifiques.

L’ouverture de la chasse a été confiée par le Conseil départemental à « l’Amicale des agents du département chasseurs de l’Isère » pour organiser une chasse privée pour une minorité de citoyens et d’élus. Cette association  pourrait demander la modification du règlement actuel de la réserve naturelle nationale afin de pouvoir circuler en dehors des pistes et parkings autorisés et utiliser des chiens, ce que nous refusons sur ces parcelles aujourd’hui préservées.

Nous demandons :

–  L’arrêt définitif de la chasse sur la propriété du Conseil départemental de l’Isère dans  la Réserve naturelle des hauts plateaux du Vercors.

–  Que l’ensemble des citoyens puissent randonner dans cet espace naturel sans croiser un engin motorisé ou craindre un coup de fusil.

Cette pétition est soutenue par :

Une rediff’ DES FRAISES POUR LE RENARD ce dimanche à 19h05 sur TV5 Monde

Le cinquième rêve écrit:

[📺 Diffusion – Des fraises pour le renard 🦊] L’aventure de notre film Des fraises pour le renard sur le petit écran continue avec une nouvelle diffusion ce dimanche, le 12 décembre à 19h05 sur TV5MONDE❗️🕖L’occasion de passer un bon moment en famille pour (re)découvrir les valeurs et engagements de Sébastien Blache et Elsa Gärtner et leur étonnante ferme alliant agriculture et faune sauvage, Michel et Béatrice Pritzy qui pactisent avec les renards pour le plus grand bonheur de leurs vaches laitières et Matthieu Vaslin et Annaïg Servain qui ont réussi à créer un équilibre étonnant entre leurs chèvres et les vautours ! 🐐Encore un immense merci pour votre soutien et votre engouement autour de ce film ! Beau week-end à tous et à toutes, et on se dit à dimanche soir ! 😎Un film réalisé par Thierry Robert, écrit par Stéphane Durand et Thierry Robert, produit par Le cinquième rêve avec la participation de France Télévisions, TV5MONDE, de la Procirep Angoa et de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Vulpes vulpes, renard roux

Commandez vos dindons sauvages de Noël

✨✨✨🦃🎅❄️⛄️🔔 Commandez vos DINDES SAUVAGES DE NOËL 🦃🎅❄️⛄️🔔✨✨✨

Cette viande qui accompagne depuis des siècles les populations d’Indiens d’Amérique.

Commandes au magasin à la ferme jusqu’au samedi 18 décembre. LIVRAISON AU MAGASIN LE MERCREDI 22 DÉCEMBRE DE 17H A 19H pour une ouverture de Noël exceptionnelle!

✨✨✨ Pour la petite histoire ✨✨✨

Pour comprendre pourquoi nous avons maintenant des dindons sauvages, il faut remonter un peu dans le temps: les brebis Shropshire pâturent depuis plusieurs années au milieu des pommiers. Or elles sont sensibles aux strongles, un parasite intestinale qui perturbe grandement la croissance des agneaux et met en péril leur vie et parfois celle de leur mère. Nous avons donc augmenté la taille du troupeau pour que les brebis parviennent à consommer la végétation dans le verger dans un délai plus bref. On dit qu’on augmente la « pression de pâturage ». Ceci permet d’augmenter la durée des vides sanitaires (les périodes sans brebis, un moyen très simple et efficace de lutter contre les parasites chez les animaux d’élevage).

Sauf qu’en l’absence des brebis, le campagnol mangeur de racines de pommiers, se porte à merveille. D’autres parasites du verger se multiplient. Pour y remédier, nous avons donc tenté d’introduire des dindons Bronzés d’Amérique, une race de dindon proche de son cousin sauvage américain, le dindon des forêts.

Seulement voilà, les mâles domestiques sont trop dodus pour « cocher » les femelles (monter sur les femelles pour se reproduire) et qui plus est, l’animal sélectionné, domestiqué est moins prompt à picorer que son cousin sauvage. Nous sommes donc allés chercher des dindons mâles sauvages chez un passionné et les avons croisé avec nos femelles Bronzées d’Amérique. Nous avons imprégné la descendance (nous les avons accompagné tous les jours depuis l’éclosion pour qu’ils nous connaissent, s’habituent à nous et ne s’envolent pas). Ces dindons ont pâturé toute l’année dans le verger. Et nous les avons recroisés avec des mâles sauvages.

Maintenant nous produisons du dindons sauvages et continuons l’expérience de pâturage dans le verger.

Et si vous avez lu jusque là, bravo! ✨✨✨

Nos jeunes coqs et poulettes

Et voici nos coqs et poulettes éclos à la ferme au mois de juillet. Notre premier essai d’élevage avec un aliment 100% fabriqué à la ferme depuis le poussin de un jour. Très concluant!

Les poulettes vont très bientôt entrer en ponte (et il y aura enfin à nouveau suffisamment d’œufs pour tout le monde!).