Des kakis par milier

L’heure est à la récolte des kakis fuyu, ou kakis pommes. Ce sont des kakis que l’on peut manger croquants, avec la peau, comme une pomme. Ils ne sont pas astringents. C’est un délice.

Nous sortons rarement l’escabeau lors des récoltes. Les fruits inatteignables ne sont pas perdus, bien au contraire, ils nourrissent les oiseaux et les insectes volants.

Le matin, nous remarquons que les kakis les plus mûrs sont mangés. Ce sont le plus souvent les fauvettes, les merles, les grives et les oiseaux migrateurs qui se font une halte la nuit. ☺️

C’est l’occasion pour les plus curieux de se plonger dans la nouvelle publication de la LPO/MNHN/Biotope sur les oiseaux migrateurs de France auquel Sébastien a contribué : https://www.lpo.fr/qui-sommes-nous/toutes-nos-actualites/articles/actus-2022/atlas-des-oiseaux-migrateurs-de-france

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s