Avant la pluie, les semis

Ces deux dernières semaines nous avons préparé les sols pour les semis de tournesol : un déchaumage avec un outil qui ne déstructure pas les strates du sol (l’actisol), suivi d’un faux semis au vibroculteur. Un faux semis consiste à mettre à la lumière les graines en dormance pour qu’elles germent et que l’on puisse les détruire au passage suivant. L’idée est de semer dans un sol où germeront le moins de graines possible.

Et juste avant la pluie, on sème le tournesol au semoir monograin. Il sème grain par grain (contrairement au semoir à céréales), ce qui permet ensuite de venir biner entre les rangs pour éviter la pousse d’adventices (c’est le terme technique pour les mauvaises herbes). On utilise généralement le semoir monograin pour le tournesol, les pois chiches et les haricots. Les pois chiches sont semés depuis début mars. Les haricots attendront la chaleur de fin mai!

Ces outils (tracteur et actisol) appartiennent à une CUMA, un regroupement d’agriculteurs qui peuvent ainsi accéder à des outils trop onéreux s’ils étaient seuls.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s