APPRENDRE A VOIR, LE POINT DE VUE DU VIVANT

Un conseil de lecture tout à fait en lien avec ce qui nous anime sur la ferme, le fait de renouer avec le vivant.
Estelle Zhong Mengual explique ce que fut le « grand partage de l’enchantement », ce moment où l’on a séparé les sciences et l’art. Elle y détaille également avec soin comment les femmes naturalistes du XIXe siècle apprennent à voir avec le « corps perspective » des plantes et des animaux autres qu’humains. Elle nous apprend aussi comment l’art utilise la nature essentiellement comme décor ou comme projection de soi-même. Elle mène des enquêtes détaillées et pleines d’intrigues pour voir comment certains artistes ont peint la nature justement pour ce qu’elle est, notamment dans l’oeuvre magique « a storm in the rocky mountain ». Le tout avec poésie, subtilité et totalement accessible.


https://www.actes-sud.fr/catalogue/nature-et-environnement/apprendre-voir

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s